Actualités

Nouveau réseau de proximité des finances publiques : les engagements sont tenus

Retour à la liste

Le jeudi 18 février se réunissait le comité de suivi de la charte d'engagements du nouveau réseau de proximité des finances publiques signée en novembre 2019 à Bercy par le ministre du budget de l'époque Gérald Darmanin et le président du Conseil départemental. Étaient présents la sous-préfète de Castelsarrasin, le Directeur départemental des finances publiques, le président du Conseil départemental et plusieurs élus départementaux, tous membres du comité. L'occasion de dresser un premier bilan après une année de mise en œuvre.

19 points d'accueil supplémentaires pour le public

Avant cette charte d'engagement, le réseau de proximité des finances publiques du Tarn-et-Garonne comptait la présence de points d'accueil du public dans 18 communes. Pour toute demande concernant le calcul de l'impôt, les usagers étaient alors renvoyés à Montauban ou Moissac.

Grâce à la charte, le public est maintenant accueilli dans 37 communes, soit 19 points d'accueil supplémentaires répartis à Lavit, Gramont, Auvillar, Dunes, Lamagistère, Sérignac, Bourg-de-visa, Montesquieu, Cazes-Mondenard, Mas-Grenier, Bessens, l’Honor-de-Cos, Villemade, Bruniquel, Molières, Montpezat-de-Quercy, Villebrumier, Laguépie et Parisot.

La multiplication des "accueils de proximité" où sont organisées des permanences, fait ainsi aujourd'hui du réseau de proximité tarn-et-garonnais le plus étendu et le plus dense en France. Une qualité de service également améliorée puisque les agents présents sont en capacité de traiter toutes les demandes, qu’elles concernent le paiement de l’impôt ou son calcul.

Le public au rendez-vous

Cette nouvelle organisation a rencontré un franc succès auprès des usagers puisque, malgré la crise sanitaire, on peut souligner une affluence très importante avec près de 1100 entretiens en accueils de proximité. Il est à noter que les communes les plus isolées sont aussi celles qui enregistrent les niveaux de fréquentation les plus significatifs. L'objectif de se réapproprier les zones rurales, avec la volonté de rapprocher les services publics des citoyens, est donc atteint.

Une réussite qui n'a été possible que grâce au volontarisme tout particulier de la direction départementale des finances publiques en collaboration étroite avec la Préfecture et au soutien appuyé du Conseil départemental.