Actualités

Classes découvertes : des aides aux bénéfices des enfants

Retour à la liste

Lors de la dernière réunion de l'assemblée départementale le 16 octobre dernier, un rapport était proposé aux conseillers départementaux concernant les classes de découverte, faisant état en particulier de la mise en place d'une procédure de dématérialisation des dépôts de demandes de subventions.

C'était également l'occasion de faire un retour sur cette politique facultative volontariste que mène le Département. Il s'agit d'une politique qui contribue à faciliter l'organisation par les établissements scolaires des classes de découverte et des séjours éducatifs ou linguistiques et à offrir à un maximum de familles la possibilité d'envoyer leurs enfants dans ce type de séjours. Pour cela, le Conseil départemental déploie un panel d'aides selon le type de séjours, tenant compte des ressources pour les familles en difficulté, de façon à ce que tous les enfants puissent y accéder.

Une offre élargie

Ce sont les établissements scolaires, publics ou privés, qui sont les destinataires des aides du Département (écoles maternelles, écoles élémentaires, collèges et SEGPA, établissements d'enseignement spécialisé tels que IMEP, IME, MFR et enseignement agricole) soit au titre d'un séjour, soit pour compléter l'aide au séjour, au titre de l'aide particulière aux familles en difficulté, soit au titre de l'aide exceptionnelle pour permettre l'accompagnement d'un élève handicapé. En 2018, l'assemblée départementale a décidé de revaloriser l'ensemble des aides à hauteur de 20 % ainsi que le barème des aides particulières aux élèves en difficulté. Elle a également souhaité élargir l'offre en ce qui concerne les centres agréés par le Département. Trois nouvelles destinations ont été ajoutées à la liste ; il s'agit de Valras-Plage, La Grande Motte et Saint-Lary Soulan. Bien entendu, en dehors de ces centres agréés, les établissements scolaires ont la possibilité d'organiser des séjours éducatifs, de 2 à 8 nuitées, partout ailleurs en France ou à l'étranger. Notons que pour les écoles, maternelles ou élémentaires, seuls les séjours dans un des 8 centres agréés sont subventionnés.

De plus en plus d'enfants concernés

Le budget consacré à cette politique est en forte augmentation au cours des dernières années: 272 000 € en 2017 ; 255 000 € en 2018; 354 000 € (prévisionnel) en 20019. On constate également, cela va de pair, une augmentation du nombre d'enfants qui en profitent: 4960 élèves en 2017/2018 pour 5532 élèves en 2018/2019.Cette politique, même si elle n'est pas obligatoire pour le Département, semble particulièrement utile car elle offre aux enfants qui n'en ont pas toujours la possibilité par ailleurs une occasion de découvrir d'autres villes, d'autres paysages et d'autres activités. Pour certains ce sont donc, en quelque sorte, leurs premières «vacances» à l'extérieur du département, quand ce ne sont pas les seules. En cela, en tant que collectivité en charge des politiques sociales, le Département est parfaitement dans son rôle.